Accueil / Wordpress / 12 termes que vous devez absolument connaitre avant de débuter un blog avec WordPress
12 termes que vous devez absolument connaitre avant de débuter un blog avec Wordpress
12 termes que vous devez absolument connaitre avant de débuter un blog avec Wordpress

12 termes que vous devez absolument connaitre avant de débuter un blog avec WordPress

WordPress est la plateforme de blogging la plus populaire du monde. Plus de 27% des sites internet du monde sont propulsés par WordPress. La fiabilité, la fluidité et la facilité d’utilisation de cette plateforme ont conquis des millions d’utilisateurs à travers le monde.

Paradoxalement, beaucoup d’utilisateurs ne sont pas complètement familiers avec certains des termes fondamentaux à connaitre sous WordPress.

L’intérêt de WordPress est d’être extrêmement facile d’utilisation, même pour des novices en informatique. Pour bien débuter avec WordPress, il vous faudra cependant connaitre quelques fondamentaux.

Je vous propose donc, dans ce post, de passer en revue les termes principaux utilisés dans WordPress et qu’il vous faudra connaitre pour bien utiliser cette plateforme.

#1 Un blog, #2 Un Post

Commençons par le début.

Vous envisagez d’ouvrir un blog pour vous exprimer, en particulier, en rédigeant des articles.

Ceux-ci seront communément appelés des « post » (héritage de l’anglais) ou encore des « billets ». C’est à dire des articles qui expriment votre point de vue à un moment donné sur un sujet donné.

Lorsque vous publiez un article, vous le « postez » sur votre blog, comme on le ferait dans une boite aux lettres.

Il est important de bien comprendre ce concept. Car un blog n’est pas complètement équivalent à un site web.

Un site web aura :

  • une mise en page originale et propre à son objectif,
  • aura de multiples auteurs pour son contenu
  • proposera des articles présentant une information objective sans que l’auteur n’exprime – en général – son avis

A l’inverse, il est communément admis qu’un blog :

  • aura une présentation de ses posts dans un ordre anté-chronologique (du plus récent au plus ancien)
  • pourra être mono-auteur (blog personnel) ou multi-auteurs (blog collaboratif)
  • proposeras des posts qui exposeront généralement l’avis, l’expertise ou les conseils de son auteur sur un sujet

Sur ce sujet, je vous encourage à lire ce qu’écrit Google sur sa plateforme support afin de définir les types de contenu qu’elle distingue lorsqu’il s’agit de les intégrer dans Google Actualité.

#3 Site (Frontend) #4 Tableau de bord (Backend)

Dans WordPress, il convient de distinguer :

  • ce que voient vos visiteurs, c’est à dire votre site tel que publié sur le Web (Frontend)
  • ce que vous voyez lorsque vous vous connectez à WordPress pour administrer votre site ou écrire des posts, c’est à dire votre tableau de bord (Backend)

Le « Frontend »

Le « frontend » est un concept facile à comprendre puisqu’il s’agit de votre blog, tel que vos visiteurs le verront. C’est à dire avec l’habillage (thème) que vous aurez choisit pour présenter vos posts, votre contenu tel qu’il sera publié, les menus de navigation, les publicités (si vous en mettez).

L’installation de vase de WordPress est standardisée. Il vous appartiendra de personnaliser votre blog en ajoutant des extensions et un habillage graphique.

Je vous en dis plus sur les thèmes plus bas dans ce post.

Quelques outils permettent de changer la mise en page de votre site. C’est ce qu’on appelle des « Page Builder », littéralement des constructeurs (builder) de page. Je ne vous en dis pas plus ici sur le sujet, vous pouvez largement vous en passer lorsque vous lancerez votre blog.

Dernier point : je vous ai dit que le « frontend » est ce que voient vos visiteurs. C’est vrai… …à un détail prêt.

Lorsque vous êtes connecté à votre site en tant qu’administrateur, le « frontend » est complété par un bandeau menu en haut de l’écran que vous seul voyez, parce que vous êtes connecté.

En clair, vos lecteurs ne verront jamais ce bandeau, sauf à leur donner des droits pour se connecter à votre blog.

Avec certains thèmes, vous aurez en plus un lien discret qui sera ajouté à vos article afin de vous permettre de les « éditer ». C’est à dire de passer en mode rédacteur pour modifier votre article. Ce lien est de plus en plus rare car vous pouvez modifier votre article à partir du bandeau de haut de page dont je viens de parler.

Le « Backend », votre tableau de bord

Le « Backend », appelé « Tableau de bord », est l’envers du décors.

C’est l’interface à laquelle vous avez accès en tant qu’administrateur de votre blog.

Vous pouvez décider de donner accès à ce tableau de bord à d’autres collaborateurs. Vous leur attribuerez alors des droits (éditeur, rédacteur, administrateur,..). En fonction de leurs droits, vos collaborateurs verront tout ou partie des menus et fonctionnalités de votre tableau de bord.

Vous, en tant que créateur de votre blog, vous êtes administrateur, c’est à dire avec le maximum de droits. Vous avez donc accès à l’ensemble des parties et des menus du tableau de bord.

L’adresse URL (web) de votre tableau de bord s’obtient généralement en ajoutant le suffixe « /wp-admin » à l’adresse URL de votre site.

Voici à quoi ressemble votre tableau de bord :

Présentation du tableau de bord de WordPress
Présentation du tableau de bord de WordPress

Vous pouvez personnaliser ce tableau de bord (ajout ou retrait de blocs de texte, avoir 1, 2 ou 3 colonnes, etc.).

Vous pouvez d’ailleurs personnaliser très facilement l’affiche de chacune des pages de votre tableau de bord. C’est une des grandes forces de WordPress car cela vous permet de ne conserver l’affichage que de ce qui vous est réellement utile.

Depuis le tableau de bord, vous pilotez votre blog.

Vous pouvez en particulier :

  • Ecrire un nouvel article
  • Modifier un article existant
  • Ecrire une nouvelle page
  • Modifier une page existante
  • Modifier l’apparence de votre blog (thème)
  • Créer des menus
  • Modifier des menus
  • Ajouter des extensions (fonctionnalités supplémentaires – expliqué plus bas)
  • Implémenter des « Widgets » (expliqué plus bas)
  • Ajouter de la publicité
  • Consulter vos statistiques
  • Valider les commentaires de vos lecteurs
  • Répondre aux commentaires de vos lecteurs
  • Créer votre boutique en ligne (avec une extension)
  • Gérer vos galeries de photos
  • Implémenter un annuaire (avec une extension)
  • etc. (Les possibilités sont réellement infinies en fonction de vos besoins)

Point fort de WordPress : Etre accessible et facile d’utilisation même si vous n’avez aucune expérience sur le web, et aucune connaissance en informatique. Tout y est très bien expliqué au travers d’interfaces très intuitives. Vous n’avez pas du tout besoin de connaitre le codage informatique.

C’est certainement pour cette raison que WordPress est si populaire pour des utilisateurs allant de débutants sur le web, à des sites institutionnels les plus réputés.

#5 Articles & #6 Pages

Dans WordPress, il convient de distinguer clairement les « articles » et les « pages ».

Un article est un post.

Vous rédigez un article dès lors que vous voulez publier un sujet éditorial, daté dans le temps.

Bref, un article tel que nous le connaissons dans la presse et sur internet.

Exemple :

Découvrez la toute dernière bande-annonce de la saga « The Advengers »

est un article, un post, présentant une information datée.

Lors de la publication, ce post pourra apparaitre avec une date de publication, un auteur, une catégorie où il est publié (Bandes-annonces) et vous pourrez ouvrir les commentaires afin d’avoir l’avis de vos lecteurs sur cette bande-annonce. Ceci est un article.

 

Une page est créée à chaque fois que vous souhaitez publier une information pérenne (non datée), qui s’inscrit dans la structure de votre site.

Exemple :

Une page « Contact » présentant les différents moyens de vous contacter

Une page « A propos » vous présentant à vos lecteurs

sont des pages.

Habituellement, elle sont publiées sans date de publication, sans possibilité de laisser des commentaires, sans auteur.

Il arrive parfois qu’il soit possible d’hésiter entre « article » et « page ». Mais dans l’ensemble, c’est généralement clair et deviendra pour vous un automatisme.

#7 FTP

FTP est l’acronyme de « File Transfert Protocol ». C’est un protocole de transfert des données qui permet à deux ordinateurs d’échanger des données et des fichiers.

Quel rapport avec WordPress me direz-vous peut être ?

Pour créer votre blog sous WordPress, deux choix s’offrent à vous :

  1. vous pouvez vous inscrire sur WordPress.com et créer votre blog « clef en main » sur les serveurs de WordPress (locataire en meublé en quelques sortes)
  2. vous pouvez préférer choisir votre serveur et y installer le « programme » de WordPress (ensemble de fichiers, appelé CMS) à télécharger sur fr.Wordpress.org. Connecté à une base de donnée, vous pourrez gérer votre blog WordPress de manière plus indépendante que dans le premier choix (locataire non meublé en quelque sorte)

Si vous optez pour le premier choix, oubliez la notion de FTP.

Si vous optez pour la seconde, il vous faut la connaitre. Ne vous inquiétez-pas, ce n’est pas compliqué 🙂

Pourquoi choisir l’option 2, si elle est plus compliquée ?

L’option 2, contrairement à l’option 1, vous garantie une liberté absolue dans l’adresse URL de votre blog (votre marque), le choix de votre habillage (thème), l’évolution structurelle de votre blog (ajouts d’extensions, structuration des pages, modification du code), et vous permet de surcroit de générer des revenus publicitaires d’encarts que vous ferez figurer sur votre blog.

Dans le second choix, vous décidez d’héberger votre blog chez un hébergeur. C’est à dire – grosso modo – une société ayant de très gros serveurs informatiques, tournant 24 heures sur 24, avec des sauvegardes de sécurité. Pour que votre blog soit accessible de tous 24 heures sur 24, vous comprenez bien que vous ne devez pas le créer sur votre propre ordinateur.

Vous allez donc « louer » une partie d’un de ces serveurs, afin d’y héberger votre blog (fichiers, fichiers média, base de donnée).

Aujourd’hui, la plupart des hébergeurs vous facilitent la vie. Lorsque vous loué un espace disque chez eux, il vous proposent la possibilité d’y installer WordPress « clef en main ». C’est super ! Cela vous évitera de comprendre davantage ce qu’est FTP !

Malgré tout, si vous devez charger vous même le « programme » WordPress de votre ordinateur vers le serveur distant. Vous utiliserez pour cela un programme à installer sur votre ordinateur et qui vous permettra – après authentification – de dialoguer en protocole « FTP » avec le serveur distant.

C’est ainsi que vous lui transférerez tous les fichiers utiles comme vous auriez déplacé des fichier d’un dossier à l’autre sur votre ordinateur.

Comprendre cette notion est importante pour le cas où vous rencontreriez un problème dans le fonctionnement de WordPress (très rare !) ou bien si vous voulez un jour charger des fichiers très volumineux.

Cependant, au quotidien, vous oublierez complètement le sujet car tous vos chargements (images, vidéos, extensions…) se passeront via le tableau de bord, et de manière complètement intuitive.

Voici une liste de logiciels permettant cet échange FTP :

Personnellement, étant sur Mac, j’utilise Cyberduck depuis des années et j’en suis pleinement satisfait.

Sinon, vous avez :

#8 MySQL

MySQL est un système de gestion de base de données open source (non commercial) proposé par la plupart des hébergeurs sur leurs serveurs. Les blogs sous WordPress enregistrent leur contenu sur une base de donnée gérée sous MySQL.

Vous pouvez facilement accéder à votre base de donnée MySQL dans le panneau de contrôle (cPanel) qui vous sera proposé par votre hébergeur.

Cependant et rassurez-vous, après l’installation initiale, vous n’aurez normalement plus à toucher à cette base de données. Et si vous deviez, vous disposerez de nombreux outils intuitifs pour le faire.

Par exemple :

  • sauvegarder votre base de données
  • Restaurer votre base de données
  • Supprimer des parties (tables) devenues inutiles de votre base de données

Je vous proposerai prochainement un post exclusivement sur les outils à votre disposition pour gérer votre base de données WordPress.

Lorsque vous installez WordPress chez votre hébergeur, une base MySQL est automatiquement crée et vous pourrez très facilement effectuer les connexions.

#9 Liens permanents (permaliens)

Le « permalink » est une notion fondamentale avec WordPress. Il s’agit, comme son nom l’indique, de l’adresse URL permanente de chacun de vos posts, de vos pages, de vos catégories et de toute autre chose comme des photos présentes sur votre blog.

Le « permalien » est l’adresse permanente qui s’affiche dans la barre d’adresse URL de votre navigateur.

Cette adresse :

  • sera utilisée par tout lecteur voulant partager votre post, par courriel, SMS ou sur les réseaux sociaux
  • apparaitra dans les résultats de recherche, de Google par exemple.

Le « permalien » est visible, donc il doit être judicieusement choisi. WordPress vous propose de le personnaliser lors de la rédaction d’un post ou d’une page.

Le « permalink » est l’adresse de votre post, comme votre maison ou appartement a une adresse.

Donc, comment le postier ferait-il si l’adresse de votre domicile est illisible, confuse, ou change fréquemment. Il ne vous trouvera pas !

Et bien pour le permalien, c’est la même chose.

Dès lors que vous publiez un nouveau post, vous diffusez son adresse qui sera reprise et diffusée. Pour la bonne santé de votre post (sa popularité), ne la changez pas une fois la publication effectuée.

Les types de permalien que propose WordPress sont :

http://example.com/?p=124 (Le permalink WordPress par défaut)
http://example.com/2017/03/04/nom-du-post
http://example.com/2017/nom-du-post/

Choisissez la structure de permalien qui vous convient le mieux parmi celles-ci, où pourrez structurer un permalien personnalisé.

Le « permalien » du post que vous êtes en train de lire est : http://vlognblog.com/blog-wordpress-termes-importants/

Par défaut, le permalink reprend le titre du post. Ici, je l’ai retravaillé pour :

  • le raccourcir (meilleur pour les moteurs de recherche)
  • m’assurer qu’il sera permanent. En l’occurence, le nombre de termes listés (12) n’apparait pas dans permalien car si je mets à jour mon post pour ajouter de nouveaux termes, je ne veux pas avoir à modifier mon permalien.

Je vous proposerai bientôt quelques conseils spécifiques pour bien choisir votre structure de permalien.

#10 Extensions de WordPress (Plugins)

La notion d’extension WordPress (ou plugins en anglais) est certainement ce dont on parle le plus autour de WordPress. Une immense communauté propose des extensions qui visent à accroitre les fonctionnalités de WordPress.

Pour faire simple, une extension WordPress est comme une option gratuite ou payante pour votre voiture !

Dans l’annuaire des extensions, vous aurez le choix parmi des dizaines de milliers d’extensions sur tous les sujets.

Des blogs comme le mien ou ceux d’autres passionnés vous proposent régulièrement des posts pour vous aider à choisir celui qui vous convient le mieux.

Par exemple, il existe des extensions pour :

  • accélérer la vitesse d’affichage de votre blog
  • le sauvegarder
  • ouvrir une boutique en ligne
  • proposer une lettre d’information
  • créer un forum
  • ajouter des sondages
  • monétiser votre blog
  • partager vos posts automatiquement sur les réseaux sociaux
  • etc.

#11 Widgets WordPress

Les Widgets (oui, c’est en anglais et il n’y a pas d’équivalent donc c’est devenu Widget en français) sont des éléments individuels que vous pouvez incorporer à votre blog, généralement sur la barre latérale, en entête ou en pieds de page de votre blog.

Qu'est ce qu'un Widget WordPress
Qu’est ce qu’un Widget WordPress ?

Il sont ajoutés depuis votre tableau de bord pour améliorer votre offre de service à vos lecteurs, ajouter des fonctionnalités ou des informations, ou encore des encarts publicitaires.

Parmi les Widgets les plus populaires, on retrouve les Widgets proposant :

  • une liste des catégories du blog
  • les derniers commentaires
  • des tout derniers posts
  • le partage ou l’abonnement aux réseaux sociaux

Certaines extensions incluent des widgets qui s’ajoutent à votre bibliothèque de widgets.

#12 Thèmes WordPress

Avec les « extensions » et les « plugins », je vais vous parler de la notion de « thème ».

Pour filer la métaphore, le thème de votre blog correspondra à la couleur de votre voiture.

A l’origine, le thème (ou « template » ou « skins ») permettait de changer la présentation de votre blog (couleur, typographies, images…).

Maintenant, des thèmes très riches embarquent aussi des fonctionnalités supplémentaires. Par exemple, des outils pour construire des pages personnalisées.

Choisir le bon thème pour votre blog est essentiel car :

  • c’est l’habillage de votre blog
  • il participe à votre marque
  • c’est lui qui grandement garantira la vitesse d’affichage de votre blog à vos visiteurs

 

Vous aurez le choix entre des thèmes gratuits accessible depuis l’annuaire des thèmes WordPress, ou bien préférer les thèmes payant (dits « Premiums ») qui proposent généralement un support client et des fonctionnalités additionnelles.

 

Vous pouvez débuter avec un thème gratuit mais je vous recommande vous orienter assez rapidement vers un thème payant, qui sera souvent mieux optimisé, intègrera des fonctionnalités et des plugins, vous donnera accès à un support, sera régulièrement mis à jour.

Vous pourrez acheter un thème premium sur les sites suivants (pour la plupart en anglais) :

Lorsque vous serez un blogueur bien établit, vous pourrez aussi vous tourner vers un web designer qui pourra vous faire un thème absolument unique pour votre blog. De la haute-couture en quelques sortes… …mais nous n’en sommes pas encore là.

En conclusion

Ces 12 termes que je viens de vous présenter sont non seulement les plus utilisés dans l’univers WordPress, mais ce sont aussi les plus importants à connaitre avant de débuter.

Vous devez maîtriser ces notions pour débuter du bon pied votre nouveau blog WordPress.

N’hésitez-pas à relire ce post avant de vous lancer.

Ce post est-il assez clair et vous a-t-il éclairé sans vous effrayer avant de vous lancer avec WordPress ? N’hésitez-pas à me laisser un commentaire, ça me fera plaisir. Et à partager ce post autour de vous. Vous en remerciant.

 

 

Laisser un commentaire